Présentation #TeamSporting : Emilie BREDEL (Du VTT au Football)

FullSizeRender

Emilie BREDEL (Attaquante (mais future arrière latérale))

Du VTT au Football

Ton Parcours (foot) :

Tout a commencé en CM2 où je passais à peu près toutes mes récréations à jouer avec les garçons. J’avais alors eu le droit d’être surnommée « zizou » par les maîtres et maîtresses de l’école.  Puis… non en fait tout s’est arrêté en CM2 (rires).
Ma mère eut la bonne idée de me mettre au conservatoire pour jouer d’un instrument et faire de la danse classique. 5 ans après, je me suis dit qu’il était grand temps que je me mette à pratiquer un vrai sport et j’ai commencé le VTT Cross CountryFullSizeRender_1 Quelques années plus tard, je décroche la sélection pour le stage de préparation Equipe de France en Junior et arrête bêtement la saison suivante.
Le besoin de re-pratiquer un sport sérieusement me fait m’essayer au foot cette année. Affaire à suivre…

Qualité : Opiniâtre et ma joie de vivre/mon humour paraît-il

Défaut SUSCEPTIBLE, manque de confiance.

Devise : « La douleur est temporaire, l’abandon est définitif. »

Mon plus grand rêve : Boire un 51 sur le rooftop de l’Empire State of Mind, faire du wake sur les mers de Thaïlande, courir sur les sentiers menant au Macchu Pichu, rouler sur le Grand Canyon, pêcher dans le lac Jökulsárlón en Islande,  faire le tour des îles des Caraïbes en jet ski, de l’heliski en Alaska, traverser l’Australie en moto, faire un énorme apéro à Central Park, bref, profiter de la vie sans aucune limite.

Plus grande peur : La mort.

Pire honte : AH… on y vient ! Première année de titularisation à Paris, région où le taux d’ensoleillement approche à quelque chose près les 2% (rires). Là où tu ne t’amuses surtout pas en vélo à prendre les trottoirs trempés, cafis de mousse, d’une autre manière que de face ! Bref, je pars bosser au lycée et sereinement passe le trottoir comme j’avais l’habitude de le faire dans le sud… Je vous laisse imaginer la suite ou comment perdre toute crédibilité en 30″ dans un lycée de 3500 élèves… IMG_5915

Ta plus grande fierté : D’avoir joué sur scène en duo avec ma mère devant 700 personnes. Et ma sœur bien évidemment.

Ton Idole (Hors Foot) : La machine de guerre Pauline Ferrand-Prévot

Footballeurs préférés d’hier et d’aujourd’hui : Alors là … Didier (Alain Chabat) (rires), non j’en sais rien …

Entraîneur préféré : Pas eu d privilège malheureusement mais mon tuteur DE, le talentueux Matthieu Nadal.

Equipe préférée : Je vais vous décevoir mais je ne suis pas (encore) trop le foot mais pour faire plaisir à ma meilleure amie, et sûrement d’autres, je vais répondre la réponse D: le PSG. Je rigole, je n’ai pas de préférence particulière (rire)

 

Tes Films préférés : La ligne verte.

Acteur/actrice : Brad Pitt / Marion Cotillard

Chanson favorite : Impossible de répondre à cette question, il y en a beaucoup trop… Allez, celle que j’écoute là tout de suite : TuesdayBurak Yeter

Le meilleur et le pire match de ta carrière : Ouf, j’ai eu cette chance (blague) de me blesser en début de saison du coup on ne peut pas vraiment parler de carrière après avoir joué 4 matches (rires). On peut dire que le meilleur est donc mon premier but lors de mon premier match

VESTIAIRE :

Plus drôle(s) :  Elodie Bayle et la coach québécoise

Les plus chambreurs : Isma

La plus paresseuse : (Passe)

La plus mauvaise perdante : Naim !

Ta ou tes révélation(s) du vestiaire : (Passe)

L’action insolite de la saison : Les ballons quillés dans les arbres les uns après les autres lors d’un exercice de frappe, la bonne idée de lancer un autre ballon pour les faire tomber, ce ballon qui se quille à son tour, des pierres/des branches qui volent, des joueuses dans l’arbre, un sketch !

Un mot aux coachs : Merci d’être autant à l’écoute et disponible pour me faire avancer et progresser DEVANT (rires)

Pour finir, donne-nous une bonne raison de suivre le Sporting :

L’équipe qui met en moyenne 10 buts par match. Non, ce n’est pas une équipe de baby, promis.

L’œil du Coach Naim :

Dès le premier entrainement j’ai réalisé à quel point son potentiel athlétique était impressionnant. Mais en plus de ça, elle avait déjà une excellente base technique, que ce soit en terme de dribble ou de finition devant le but, elle était loin de partir de zéro. Je lui ai dit qu’elle marquerait pour son premier match amical, ce qu’elle a fait…avant de récidiver pour son premier match officiel!

Elle est toujours à l’écoute et a une véritable soif de progression. Si elle continue sur cette voie elle peut monter très haut et très vite, que ce soit en attaque ou comme arrière latérale (aïe ça va pas lui plaire).

En tout cas elle faisait partie de ces débutantes sur qui je fondais énormément d’espoir! Et, malgré une blessure en début de saison, elle n’a pas déçu. J’espère pouvoir l’amener à devenir une excellente joueuse, elle a toutes les qualités pour y arriver.

 

 FullSizeRender_2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *